• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

October 1, 2008

HSI Canada et la CSPCA Effectuent une Seconde Descente d’usine à Chiots près de Montréal

Humane Society International/Canada

Si vous exploitez une usine à chiots au Canada, attention—HSI vous trouvera.

C’est ce que Rebecca Aldworth a déclaré après la seconde descente importante d’usine à chiots réalisée par HSI Canada et la SPCA canadienne au cours de la dernière semaine.

Aujourd’hui, l’équipe a pu retirer 150 chiens d’une usine à chiots du Nord de Montréal. Les chiens avaient visiblement été gravement négligés pendant longtemps et les conditions horribles des installations justifiaient le retrait immédiat de ces animaux. L’équipe d’urgence de HSI a mis plus de cinq heures à placer les chiens dans les véhicules.

Les chiens secourus ont été rapidement transportés au refuge d’urgence de la CSPCA, où ils seront examinés par une équipe de vétérinaires et recevront tous les soins médicaux nécessaires. Au refuge, HSI/Canada, la CSPCA, United Animal Nations et des bénévoles locaux dévoués s’occuperont bien d’eux.

Aux auteurs de mauvais traitements des animaux: Un avertissement

Alanna Devine, directrice générale intérimaire de la CSPCA, a qualifié la complétion efficace de deux descentes en six jours d’événement « sans précédent », en notant que le Québec est reconnu comme la capitale des usines à chiots de l’Amérique du Nord.

Devine demande au public d’appuyer son organisation dans la fermeture des usines et pour mettre fin à cette cruauté inutile, tandis qu’Aldworth prévient qu’il s’agit seulement du commencement quant aux mesures énergiques que prend HSI contre ces affreux établissements partout au pays.

Sur la voie du rétablissement

Pendant ce temps, les 118 animaux secourus lors de la descente d’usine à chiots de la semaine dernière à Rawdon entament leur cheminement vers une meilleure santé au refuge temporaire de la CSPCA. Soixante-dix-huit des animaux saisis ont été libérés à la garde de la CSPCA et sont déjà disponibles pour une adoption permanente. Les autres animaux seront placés dans des foyers d’accueil selon les développements.

Les groupes de défense des droits des animaux soutiennent que l’absence de législation provinciale adéquate pour le bien-être des animaux et de mise en application suffisante ont permis la croissance des usines à chiots au Québec.

  • Sign Up

    Receive action alerts, tips, news and more

  • Take Action
  • Passez à l’action dès maintenant pour aider à mettre fin aux usines à chiots Agissez Maintenant