• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

November 2, 2011

Des Parlementaires Canadiens et Européens Rejoignent HSI Canada dans l'Appel au Retrait de la Plainte de Contestation Irréfléchie à l’OMC Contre l’Interdiction du Commerce des Produits Dérivés du Phoque de l’UE

Humane Society International/Canada

  • Dean Pogas/HSI

OTTAWA — Humane Society International/Canada, rejoint par l’honorable Sénateur Mac Harb, Elizabeth May, Membre du Parlement, et l’honorable David Martin, Membre du Parlement européen, a appelé le gouvernement canadien à retirer sa plainte de contestation à l’Organisation mondiale du commerce contre l’interdiction de l’UE sur le commerce des produits dérivés du phoque. Les parlementaires ont appelé le gouvernement canadien à soutenir les phoquiers du Canada atlantique et leurs familles en mettant en œuvre un rachat de l’industrie phoquière commerciale par le gouvernement fédéral.

Aussi longtemps que le gouvernement canadien poursuivra sa contestation infondée à l’OMC contre l’interdiction de l’UE du commerce des produits dérivés du phoque, les membres du Parlement européen seront nombreux à s’opposer à la ratification d’un accord de libre-échange avec le Canada, a déclaré David Martin, Membre du Parlement européen et du Comité sur le commerce international du Parlement européen. La plainte de contestation du Canada à l’OMC compromet non seulement une entente commerciale avec l’Europe représentant plusieurs milliards de dollars, mais elle constitue une attaque flagrante des valeurs européennes et des processus démocratiques.

Les Canadiens sont de plus en plus frustrés face au refus du gouvernement de M. Harper concernant le droit de l’UE à interdire sur son territoire le commerce de produits issus de la chasse commerciale au phoque, a déclaré le Sénateur Harb. L’abattage commercial cruel des phoques au Canada génère peu de retombées économiques et menace aujourd’hui les relations avec le deuxième partenaire commercial le plus important du pays.

Il est temps pour le gouvernement canadien d’arrêter de gaspiller des millions de dollars des contribuables dans la chasse commerciale au phoque, a déclaré Elizabeth May, Membre du Parlement et chef du Parti vert du Canada. Au lieu de soutenir cette industrie moribonde avec des subventions gouvernementales immenses, le gouvernement du Canada, pour beaucoup moins d’argent, pourrait racheter les permis de chasse au phoque et développer des alternatives économiques durables pour les communautés, comme l’observation des phoques.

Avec cette contestation à l’OMC, le gouvernement canadien fait passer l’industrie phoquière avant toutes les autres qui pourraient bénéficier de l’AECG, a indiqué Rebecca Aldworth, directeur général de Humane Society International/Canada. Le gouvernement canadien doit mettre fin à ses jeux politiques régionaux avec les vies des bébés phoques, et écouter la majorité écrasante de Canadiens qui soutiennent le droit de l’UE d’interdire le commerce des produits dérivés du phoque.

Informations contextuelles:

  • Même si les sondages révèlent que 86 % des Canadiens soutiennent le droit de l’UE d’interdire le commerce des produits dérivés du phoque, le gouvernement canadien a contesté cette interdiction à l’OMC en novembre 2009, et a requis en février 2011 qu’un groupe spécial soit chargé d'examiner le différend après l’échec de consultations visant à résoudre ce différend.
  • En juin 2011, le Parlement européen a adopté une Résolution menaçant de bloquer la ratification de l’AECG (Accord économique et commercial global) si le Canada ne retirait pas sa plainte de contestation à l’OMC. Plus de 100 membres du Parlement européen ont signé une lettre ouverte adressée au gouvernement européen affirmant que le Parlement européen ne devrait pas ratifier l’AECG avant que le Canada ne retire sa plainte de contestation.
  • Des juristes canadiens ont estimé le coût de cette plainte de contestation à l’OMC à environ 10 millions de $ – soit plus de treize fois la valeur des débarquements de l'abattage des phoques de cette année.

-30-

Humane Society International/Canada est un leader en matière de protection animale. Notre organisme représente des dizaines de milliers de membres et participants à travers le pays. HSI Canada met en oeuvre des programmes de protection des animaux de compagnie, de la faune et de son habitat naturel, de préservation de mammifères marins et de bien-être des animaux de ferme. HSI Canada est fière de faire partie de la Humane Society International – l’un des organismes de protection animale les plus importants au monde, avec plus de 11 millions de membres et participants. Rendez-nous visite sur le Web à l’adresse hsicanada.ca.

  • Sign Up

    Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les actualités et les appels à l’action de HSI

  • Take Action
Media Contact List2