• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

July 31, 2013

Des mesures doivent être prises d’urgence : le Québec est de nouveau classé pire province canadienne pour les animaux

Humane Society International/Canada

  • Le gouvernement québécois doit prendre des mesures concrètes en appliquant la législation actuelle et en améliorant les politiques pour la protection des animaux. Dean Pogas/HSI Canada

MONTREAL— Le gouvernement québécois doit améliorer et appliquer les lois sur la protection des animaux alors que l’organisme Animal Legal Defense Fund, pour la troisième année consécutive, a classé le Québec comme la province la plus cruelle envers les animaux. Malgré les améliorations que la province a apportées aux lois visant à protéger les animaux en 2012, le Québec reste la pire province en matière de lois pour la protection des animaux, suivi seulement par le Nunavut.

« L’année dernière, le gouvernement du Québec a eu l’opportunité de réformer ses lois sur la protection des animaux et aurait pu devenir un véritable modèle pour l’ensemble du Canada. Malheureusement, les modifications apportées ne se sont pas avérées efficaces pour améliorer véritablement la situation des animaux dans la province. Ainsi, de nombreux animaux continueront de souffrir au Québec sans lois appropriées pour les protéger. Le gouvernement québécois doit absolument prendre des mesures concrètes en appliquant la législation actuelle sans oublier d’améliorer les politiques pour la protection des animaux », a déclaré Ewa Demianowicz, responsable de campagne à la Humane Society International/Canada.

Chaque année, l’organisme Animal Legal Defense Fund publie son classement des « Lois canadiennes sur la protection des animaux », qui compare la pertinence des législations dans chaque province et dans chaque territoire. Les plus grosses lacunes identifiées au Québec sont le manque de protection pour tous les animaux (les lois actuelles protègent avant tout les chats et les chiens), l’absence de peines d’emprisonnement obligatoires pour des cas de grande cruauté envers les animaux ou de récidive, la non-interdiction des combats d’animaux, et l’absence de dispositions juridiques quant au rôle des agents de la paix visant à veiller à la bonne application des lois pour la protection des animaux.

Dans le cadre de consultations spéciales devant la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’alimentation, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN), HSI/Canada et d’autres organismes ont fortement conseillé au gouvernement québécois de s’attaquer à toutes les lacunes de la législation dénoncées en 2012, lorsque la loi sur la protection sanitaire des animaux a été réformée. Malheureusement, même si quelques améliorations ont été effectuées, d’importantes propositions de réformes n’ont pas été adoptées.

La mise en application de la loi est également devenue un problème majeur pour la province, car le gouvernement s’est montré peu disposé à coopérer avec les SPA et les SPCA et à les aider financièrement pour qu’ils puissent correctement faire respecter les lois provinciales sur la protection des animaux.

Afin de protéger les animaux et la réputation du Québec, HSI/Canada encourage le gouvernement québécois à prendre des mesures immédiates et concrètes en travaillant avec des organismes de protection des animaux pour améliorer les lois sur la protection des animaux et assurer leur bonne application.

-30-

Contact média: Ewa Demianowicz, 514.395.2914, edemianowicz@humanesociety.org  

Humane Society International/Canada est un leader en matière de protection animale. Notre organisme représente des dizaines de milliers de membres et participants à travers le pays. HSI Canada met en oeuvre des programmes de protection des animaux de compagnie, de la faune et de son habitat naturel, de préservation de mammifères marins et de bien-être des animaux de ferme. HSI Canada est fière de faire partie de la Humane Society International—l’un des organismes de protection animale les plus importants au monde, avec plus de 11 millions de membres et participants. Rendez-nous visite sur le Web à l’adresse hsicanada.ca.

  • Sign Up
  • Take Action
  • Passez à l’action dès maintenant pour aider à mettre fin aux usines à chiots Agissez Maintenant

Media Contact List2