• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

March 27, 2017

Le gouvernement canadien ouvre la chasse aux phoques plus tôt, alors que les bébés ne sont probablement pas encore sevrés

Humane Society International/Canada

Pêches et Océans Canada a confirmé que le massacre commercial des phoques commencerait deux semaines plus tôt à Terre-Neuve, soit le 28 mars, bien que certaines mères phoques n’ont sûrement toujours pas fini d’allaiter leurs petits. Le 15 mars, le gouvernement canadien a fermé les zones de chasse aux phoques pour « laisser du temps à la mise-bas et au sevrage ». Habituellement, la chasse aux phoques commerciale à Terre-Neuve rouvre à la mi-avril, une fois que les bébés phoques ont été sevrés.

Rebecca Aldworth, directrice générale de HSI/Canada, a déclaré : « C’est scandaleux. Chez les phoques du Groenland, la mise-bas se fait sur plusieurs semaines; il y a très sûrement des mères qui allaitent encore leurs petits sur les banquises au large de Terre-Neuve. Les phoques du Groenland adultes semblent être les cibles. Les mâles et femelles sont indiscernables de loin, et les mères qui allaitent s’éloignent souvent de leurs bébés à la nage. Elles peuvent donc être tuées, laissant mourir de faim leurs bébés qui ne sont pas encore sevrés. Le chaos engendré par une multitude de chasseurs de phoques brisant la glace, les coups de feu et les phoques blessés viendra perturber encore davantage la pouponnière. La fermeture de la chasse aux phoques pendant la période de mise-bas et d’allaitement est l’une des seules protections pour les phoques dans ce pays. C’est une honte de voir le gouvernement fédéral renoncer à cette mesure si minime au profit des chasseurs de phoques. »

Faites un don maintenant pour mettre fin à cette cruauté.

Phocalux, l’un des rares transformateurs de produits dérivés du phoque restants au Canada, a reçu plus d’un million de dollars de subventions de la part du gouvernement au cours des dernières années. La semaine dernière, la société a demandé à ouvrir la chasse plus tôt cette année, pour permettre aux chasseurs de massacrer des milliers de phoques adultes. 


Parce que la fourrure est le produit dérivé du phoque ayant le plus de valeur, et que la peau des jeunes phoques rapporte le plus d’argent, plus de 98 % des phoques tués au cours de cette chasse annuelle sont des bébés de moins de trois mois. Au cours des dernières années, les adultes ont parfois fait la cible des chasseurs, lorsque les subventions gouvernementales avaient été versées pour de la viande de phoque. Ken Jones, un agent principal de la gestion des pêches, s’est exprimé au sujet des subventions pour la viande de phoque à la Chambre des communes en 2006, en déclarant : « Nous soutenions des marchés qui n’existaient pas. La viande a finalement été détruite. »

Les faits :

  • Avec plus de 2 millions de phoques tués depuis 2002 seulement, la chasse aux phoques commerciale annuelle au Canada est le plus grand massacre d’animaux marins au monde.
  • Les experts vétérinaires ont décrété que toutes les méthodes légales utilisées pour la chasse aux phoques annuelle au Canada étaient inhumaines par nature, et que le massacre devait donc cesser.
  • Le changement climatique représente un problème pour les populations de phoques qui se reproduisent sur la glace, étant donné que leur habitat rétrécit chaque année. En conséquence, le taux de mortalité chez les bébés phoques augmente.
  • Plus de 36 pays ont déjà banni le commerce des produits issus de la chasse aux phoques pour des raisons de compassion et de conservation. Les prix de la fourrure de phoque au Canada atlantique ont chuté de façon considérable. En conséquence, seules quelques centaines de chasseurs de phoques maintiennent leur participation au massacre annuel au large de la côte est du Canada.


Contact média: Christopher Paré – b: 514 395-2914 x 206, c: 438 402-0643 cpare@hsi.org  

  • Sign Up
  • Take Action
  • Help end Canada's commercial seal slaughter Act Now

Media Contact List2