• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

May 19, 2017

L’abattage n’est pas une solution à la surpopulation de chiens dans les communautés autochtones

Humane Society International/Canada

  • Un chien recevant des traitements à une clinique de stérilisation organisée par HSI/Canada et Chiots Nordiques dans la communauté autochtone de Manawan au Québec. Michael Bernard/HSI Canada

L’évènement tragique qui a enlevé la vie à Donnelly Eaglestick dans la communauté autochtone de Little Grand Rapids, dans le Manitoba, démontre qu’il est urgent de gérer de manière proactive et efficace les populations canines. Pour prévenir la surpopulation de chiens, Humane Society International/Canada appuie les méthodes humaines et efficaces comme les cliniques de vaccination et de stérilisation de masse. La stérilisation est une solution à long terme, sans cruauté, qui a prouvé son efficacité dans le monde entier pour contrôler les populations canines.

Jean-Jacques Kona-Boun, un vétérinaire du Québec déclare: « De nombreuses communautés isolées au Canada font face à une crise de surpopulation canine; fournir des services vétérinaires indispensables aide ces communautés à régler efficacement le problème. Les cliniques de vaccination et stérilisation gratuites ont une influence positive et durable. Elles réduisent la population de chiens errants. Par ailleurs, les données récoltées à travers le monde indiquent que les chiens stérilisés sont beaucoup moins susceptibles de mordre. Par exemple, à Jaipur en Inde, un programme de stérilisation des chiens de rue a réduit les morsures de chien de 70 % en 20 ans.

Ewa Demianowicz, responsable de campagne pour HSI/Canada ajoute : « Les méthodes létales de contrôle de chiens, notamment en leur tirant dessus, est inefficace à long terme et souvent cruel. Les chiens, comme la plupart des canidés, compensent la perte de chiens adultes en ayant des portées plus importantes et de meilleurs taux de survie des chiots. Un changement dans les comportements humains est nécessaire pour prévenir les problèmes avec les chiens, et les programmes de stérilisation nous semblent répondre précisément à ce besoin en améliorant les relations entre les hommes et les chiens au fil du temps. L’abattage est une méthode brutale qui ne prévient pas les problèmes et traumatise de nombreuses personnes très attachées à leurs animaux dans les communautés.

« Nous encourageons les communautés à travers le pays à gérer la population de chiens de manière proactive et efficace en mettant en place sur leurs territoires des programmes de stérilisation pour les chiens. », conclue Ewa Demianowicz.

Les faits :

  • HSI/Canada collabore avec le groupe Chiots Nordiques dans des communautés éloignées du Québec et organise des cliniques de vaccination et de stérilisation de masse pour les chiens errants. Depuis 2013, les groupes ont stérilisé, vacciné et vermifugé près de 1000 chiens dans les communautés des Premières nations. Ils sont en route pour Wemotaci, au Québec, pour leur 10e clinique ensemble fin mai.
  • Humane Society International a développé un programme de stérilisation à grande échelle et travaille avec les gouvernements de nombreux pays (dont le Panama, le Bhoutan, les Philippines, l’Inde et Maurice) pour gérer les populations de chiens de rue. Des centaines de milliers de chiens à travers le monde ont été stérilisés.
  • L’Organisation mondiale de la santé déclare que « Rien ne prouve que le fait isolé de supprimer des chiens a une incidence sur la surpopulation canine ou sur la transmission de la rage. »

Media Contact: Christopher Paré, 514 395-2914 x 206, cpare@hsi.org

  • Sign Up
  • Take Action
Media Contact List2