• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

August 15, 2017

HSI/Canada félicite le gouvernement de la C-B d’avoir interdit la chasse au trophée du grizzli

Humane Society International/Canada

  • Matt Shetzer/iStockphoto

Montréal—Le gouvernement de la Colombie-Britannique a interdit la chasse au trophée du grizzli dans toute la province, ainsi que la chasse au grizzli en général dans la Forêt pluviale de Great Bear. La nouvelle a été annoncée lundi et fait suite à un engagement pris l’année dernière par le nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique de mettre fin à la chasse au trophée des grizzlis s’il était élu.

Rebecca Aldworth, la directrice de Humane Society International/Canada, a fait la déclaration suivante pour saluer cette interdiction :

« La chasse au trophée est une activité sanguinaire scandaleuse et contraire aux valeurs canadiennes. L’interdiction de la chasse au trophée des grizzlis annoncée lundi par le gouvernement britanno-colombien est une avancée majeure dans la protection de ces animaux majestueux contre une cruauté gratuite. Cette décision est également en accord avec l’opinion de l’immense majorité des résidents de la C.-B., y compris les Premières Nations de la côte. De nombreux éléments de cette mesure doivent encore être clarifiés et nous apprécions l’opportunité de travailler avec le gouvernement provincial pour nous assurer que les grizzlis sont réellement protégés de la chasse au trophée sous toutes ses formes. La saison de chasse de cet automne approche et il est urgent de promulguer cette interdiction. ».

HSI/Canada fait campagne pour mettre fin à la chasse au trophée du grizzli en C.-B. depuis plus de dix ans. Partout, HSI est en première ligne d’un mouvement pour l’arrêt définitif de la chasse au trophée en bloquant le commerce des trophées de chasse, en renforçant la protection juridique des animaux sauvages et en informant le public des effets dévastateurs de la chasse au trophée.

Les faits :

  • Les chasseurs de trophées tuent des centaines de grizzlis chaque année en Colombie-Britannique.
  • La chasse au trophée a pour conséquence des taux élevés de blessures, des animaux sauvages sont souvent abandonnés à leurs souffrances pendant de longues périodes avant d’être retrouvés par des chasseurs.
  • Un sondage de l’opinion publique révèle que plus de 90 % des résidents de la C.-B. sont contre la chasse au trophée.
  • Les grizzlis sont considérés comme une espèce « préoccupante » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada..
  • Une étude de 2013 publiée par la Bibliothèque scientifique fédérale a découvert que la chasse au trophée pourrait être une cause du déclin des populations d’ours et que les chasseurs dépassaient les quotas fixés par le gouvernement dans la moitié des populations étudiées.
  • D’autres études indépendantes ont montré que les estimations du précédent gouvernement concernant la population d’ours de la C.-B étaient trop hautes et qu’en réalité, les populations sont trop basses pour pouvoir supporter les niveaux de chasse actuels.
  • Une étude de 2012, menée par le Center for Responsible Travel (centre pour le voyage responsable) et l’université de Stanford, montre que les entreprises d’observation des ours dans la Forêt pluviale de Great Bear en C.-B. génèrent 12 fois plus de dépenses par les visiteurs que la chasse à l’ours.

Contact média : Christopher Paré – 514 395-2914, cpare@hsi.org

  • Sign Up
  • Take Action
Media Contact List2