• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

June 20, 2018

La Loi canadienne sur les cosmétiques sans cruauté est approuvée par le Sénat

HSI/Canada, l’Alliance animale et LUSH Cosmétiques célèbrent l’arrivée à mi-chemin de la campagne canadienne #BeCrueltyFree

Humane Society International/Canada

  • HSI/Canada

OTTAWA—Le Canada est arrivé à la moitié du chemin pour garantir un marché des cosmétiques non testés sur les animaux, grâce à l’approbation finale par le Sénat de la Loi sur les cosmétiques sans cruauté. Le projet de loi visant à interdire les expérimentations animales pour les cosmétiques, ainsi que la vente de cosmétiques ayant fait l’objet de quelconque type de test sur les animaux, va maintenant être examiné par la Chambre des communes. Le projet a été modifié par le Sénat pour inclure une période de transition permettant aux entreprises du secteur d’avoir le temps de s’ajuster à cette nouvelle loi.

La marraine de ce projet au Sénat, la Sénatrice Carolyn Stewart Olsen, a déclaré : « Je suis ravie que la Loi sur les cosmétiques sans cruauté, que j’ai moi-même introduite en 2015 en collaboration avec Humane Society International et l’Alliance animale du Canada, ait été adoptée par mes collègues au Sénat. J’espère sincèrement que les membres du Parlement traiteront rapidement de cette affaire pour que les expérimentations animales des cosmétiques ne deviennent plus qu’un lointain souvenir. Le temps est venu pour le gouvernement canadien de faire un pas en avant et de prendre les mesures nécessaires afin d’interdire les tests sur les animaux pour les cosmétiques et de faire entrer le pays dans le 21e siècle. »

Troy Seidle, le vice-président de Recherche et de Toxicologie de HSI, a déclaré : « Nous remercions la Sénatrice Stewart Olsen d’avoir tenu un rôle majeur dans l’accomplissement de cette étape pour le bien-être animal au Canada. Trente-sept pays, dont les plus grands marchés de la beauté du monde, ont déjà adopté des mesures visant à interdire la cruauté dans le secteur des cosmétiques. Il est aujourd’hui grand temps que le Canada fasse de même. »

Tricia Stevens, porte-parole de LUSH, a déclaré : « En tant que chef de file dans le secteur des cosmétiques non testés sur les animaux, LUSH Cosmétiques frais faits à la main a soutenu ce projet de loi avec enthousiasme. Nous remercions le Sénat d’avoir pris la bonne décision. Une fois votée, la Loi sur les cosmétiques sans cruauté imposera le Canada comme un exemple et permettra au secteur des cosmétiques de prospérer et de proposer aux consommateurs les produits qu’ils désirent. »

Liz White, directrice de l’Alliance animale du Canada a ajouté : « Nous incitons les membres du Parlement à écouter leurs électeurs, dont la majorité soutient la mise en place de mesures législatives fédérales visant à mettre un terme aux expérimentations animales cruelles au Canada. Nous sommes impatients de travailler avec toutes les parties et d’assister à l’approbation de ce projet de loi. Aucun animal ne devrait plus souffrir pour la coquetterie de l'humain. »

Media Contact: Christopher Paré, o: 514-395-2914 x 206, c: 438-402-0643, email: cpare@hsi.org