• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

March 28, 2017

L’industrie ovocole et le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage condamnent d’innombrables poules pondeuses à l’élevage en batterie dans un futur proche

HSI/Canada dénonce cette incapacité à répondre à la demande des consommateurs

Humane Society International/Canada

  • HSI

MONTRÉAL—Le nouveau Code de pratiques du Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage concernant l’industrie ovocole n’a pas réussi à mettre un terme à l’élevage de poules pondeuses en batterie. Humane Society International/Canada affirme qu’avec cette omission, le Conseil a bafoué des années d’engagement social constant visant à utiliser exclusivement des œufs de poules élevées en liberté dans les chaînes d’approvisionnement des commerçants.

Gabriel Wildgen, responsable de campagne pour HSI/Canada, a déclaré : « Le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage a laissé tomber les consommateurs et les commerçants en ignorant leur demande d’abolir les systèmes de cage, qui condamnent les poules pondeuses à la souffrance. Au 21e siècle, le confinement intensif des animaux n’a plus lieu d’être. Nous sommes choqués de voir que l’industrie ovocole ne tient pas compte de la demande des consommateurs. Même si les cages aménagées représentent une légère amélioration pour le bien-être des animaux, l’industrie ovocole a raté une occasion en or de répondre à la croissance rapide du marché de produits plus humains. »

La plupart des poules pondeuses au Canada passent leur vie confinées dans des cages métalliques étroites, connues sous le nom de « cages de batterie ». Leur taille ne permet même pas aux poules de déployer complètement leurs ailes. Les poules élevées en liberté peuvent s’adonner à bon nombre de leurs comportements naturels, comme marcher librement, se percher en hauteur, ouvrir leurs ailes et pondre dans un nid.

Le Code de pratiques pour les poules pondeuses permettrait l’utilisation continue des cages de batterie jusqu’en 2036 et l’utilisation indéfinie de cages « aménagées », qui offrent aux poules un peu plus d’espace qu’une cage standard. Cette proposition va complètement à l’encontre des engagements pris par les plus grandes entreprises alimentaires du Canada qui consistent à se procurer exclusivement des œufs de poules élevées en liberté. La liste des détaillants qui se sont engagés à se fournir exclusivement en œufs de poules élevées en liberté avant 2025 comprend : Loblaws, Sobeys, Metro, Tim Hortons, A&W, McDonald’s, Subway, Burger King, Swiss Chalet, Harvey’s et bien d’autres encore.

-30-

Contact média: Christopher Paré – b: 514 395-2914 x 206, c: 438 402-0643 cpare@hsi.org