• Share to Facebook
    • Twitter
    • Email
    • Print

April 13, 2017

Humane Society International/Canada critique l’intention du Québec d’interdire certaines races de chien

La loi proposée repose sur des mythes et de fausses informations

Humane Society International/Canada

  • DemureDragonfly/istock

Le ministre de la Sécurité publique du Québec Martin Coiteux, sous le gouvernement de Philippe Couillard (PLQ), a présenté un projet de loi qui donne au gouvernement de nouveaux pouvoirs lui permettant d’imposer des restrictions pour certains chiens et leurs propriétaires incluant l’interdiction de certaines races. La loi proposée vise principalement les chiens de type pitbull et les rottweilers, ainsi que tout autre chien croisé avec l’une de ces races. Cette loi sans fondement scientifique, déclare arbitrairement que ces races de chiens sont « potentiellement dangereuses ». Une réglementation visant à limiter la possession de ces races pourrait être présentée plus tard et le gouvernement a annoncé son intention d’interdire à terme les chiens de type pitbull.

Ewa Demianowicz, responsable de campagne chez Humane Society International/Canada, a déclaré :

« Nous sommes consternés par cette loi archaïque et absurde qui va à l’encontre des meilleures données scientifiques et de l’avis de spécialistes. Les législations visant certaines races de chien ont été interdites dans 20 États américains, car elles sont hautement inefficaces, coûteuses et exposent les gouvernements et les contribuables à des contestations judiciaires. La loi proposée n’améliorera pas la sécurité publique et détournera des fonds publics qui auraient pu servir à mettre en pratique des solutions éprouvées pour réduire les morsures de chien et les attaques. De plus, il est grandement irresponsable de la part du gouvernement du Québec de faire part de ses intentions concernant certaines races de chiens alors même que la plus grande ville de la province, Montréal, est actuellement menacée de poursuites judiciaires pour cette raison.

Les lois qui régissent la possession de chiens selon la race, le type ou la taille découlent de suppositions sans fondement et se sont révélées inefficaces dans tous les endroits où elles ont été mises en œuvre. En outre, elles ont un réel impact très négatif sur les familles, sur les chiens sans problèmes de santé ou comportementaux et sur la communauté. Pour accroître la sécurité publique, nous avons besoin d’une loi qui soit la même pour tous et qui encourage les propriétaires d’animaux à agir de façon responsable, quelle que soit la race de leur animal.

Nous demandons au gouvernement du Québec de modifier la loi proposée et de retirer les dispositions visant des races particulières. De plus, nous encourageons les municipalités de la province à adopter une approche similaire et à rejeter les politiques dont l’inefficacité a été prouvée.

Aidez-nous à dire non aux lois spécifiques aux races au Québec.

Les faits :

  • Il n’existe aucune preuve que les lois qui ciblent une race réduisent les morsures de chien ou les attaques sur les personnes, et les spécialistes ont constaté qu’aucune race n’est plus susceptible qu’une autre de mordre. D’ailleurs, aucune juridiction n’a été en mesure de prouver que ce genre de loi avait amélioré la sécurité publique.
  • Bien que l’Ontario ait décidé d’interdire les chiens de type pitbull dans l’ensemble de la province en 2005, le nombre de cas de morsures menant à une hospitalisation a augmenté.
  • Une bonne application de la législation existante qui s’appliquent à tous les propriétaires de chien quelle que soit la race de ce dernier et l’accès aux services destinés aux animaux domestiques tels que la stérilisation à faible coût et l’éducation réduisent efficacement les morsures de chiens et les attaques dans d’autres juridictions comme Calgary.
  • Plus de 20 États américains ont adopté des lois interdisant la LRP.
  • L’Association canadienne des médecins vétérinaires et l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec se sont clairement prononcés contre une législation visant certaines races.

Media Contact: Christopher Paré – office: 514 395-2914 / cell: 438 402-0643, email: cpare@hsi.org

  • Sign Up
  • Take Action
  • Ask Quebec not to enact breed-specific legislation Take action for dogs

Media Contact List2