La Belgique interdit l’importation de trophées de chasse

Cette décision historique renforcera la protection des éléphants, des lions, des rhinocéros et d'autres espèces emblématiques.

Humane Society Internationale


Britta Jaschinski, co-founder of Photographers Against Wildlife Crime

BRUXELLES—Dans une victoire mémorable pour la conservation des espèces sauvages et le bien-être des animaux, le Parlement belge a pris une décision historique aujourd’hui par un vote unanime en faveur du projet de loi de la Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal, Zakia Khattabi, interdisant l’importation dans le pays de trophées de chasse d’espèces en danger. Cette avancée historique, qui intervient près de deux ans après l’appel initial du Parlement en faveur d’une telle interdiction, permettra de protéger des espèces iconiques telles que les lions et les rhinocéros.

Le vote unanime fait écho aux 91 % des Belges opposés à la chasse aux trophées et aux 88 % qui soutiennent l’interdiction de l’importation de tout trophée de chasse, selon une enquête Ipsos de 2020 commandée par Humane Society International/Europe.

Avant l’interdiction, la Belgique importait des trophées d’espèces menacées d’extinction telles que les hippopotames, les guépards et les ours polaires. La nouvelle loi mettra fin à l’importation de trophées de chasse de nombreuses espèces actuellement menacées d’extinction en raison du commerce ou qui pourraient être menacées si le commerce n’était pas limité. Toutes les espèces figurant à l’annexe A du règlement européen 338/97 relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages, telles que les jaguars, les guépards, les léopards, certains ours bruns, les zèbres de montagne du Cap, les chimpanzés et les éléphants d’Afrique seront protégées par la nouvelle loi, ainsi que certaines espèces figurant à l’annexe B du même règlement, notamment les lions d’Afrique, les rhinocéros blancs du Sud, les hippopotames et les mouflons argali, qui figurent également à l’annexe XIII du règlement (CE) n° 865/2006 réglementant le commerce d’espèces de faune et de flore sauvages protégées. La nouvelle loi va plus loin que la résolution du Parlement de 2022 en étendant la protection à plus d’espèces de l’annexe B que les six initialement couvertes par la résolution.

Le député Kris Verduyckt (Vooruit, Socialistes néerlandophones), qui était à l’origine de la proposition législative visant à interdire l’importation de trophées de chasse, a déclaré : “Notre pays interdit enfin l’importation de trophées de chasse d’animaux en danger. La protection de ces espèces est incompatible avec l’importation de trophées de chasse. Je me réjouis que ma proposition législative soit désormais inscrite dans notre législation et j’espère qu’elle servira de source d’inspiration pour de nombreux autres pays.”

La Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal, Zakia Khattabi a déclaré: “Avec l’approbation de mon projet de loi ce jeudi en plénière, le parlement donne un ancrage juridique à la résolution qu’il a adoptée à l’unanimité le 24 mars 2022. Il était urgent et nécessaire d’agir pour ces espèces menacées et en voie de disparition !”

Ayant défendu cette cause pendant des années et collaboré étroitement avec les députés belges pour obtenir le soutien du Parlement, Humane Society International/Europe se réjouit de l’adoption de cette législation cruciale, qui marque l’aboutissement d’un processus législatif complexe. L’organisation de défense des animaux a travaillé avec les députés pendant plus de deux ans pour obtenir une interdiction d’importation, ce qui a d’abord donné lieu à une résolution parlementaire soutenue à l’unanimité en 2022, avant de devenir un projet de loi approuvé par le Conseil des Ministres du gouvernement fédéral en juillet 2023.

“Le Parlement belge a écrit aujourd’hui une page d’histoire en faveur des animaux et illustre son engagement continu contre le meurtre insensé d’espèces sauvages menacées,” a déclaré Ruud Tombrock, directeur exécutif de HSI/Europe. “Avec cette décision, la Belgique se positionne comme un leader dans la protection de la biodiversité et des espèces menacées. Nous sommes convaincus que d’autres pays européens sont prêts à suivre le mouvement et à adopter une position ferme contre la chasse au trophée en interdisant l’importation de tels souvenirs. Le moment est venu d’interdire à l’échelle européenne l’importation de trophées de chasse d’espèces menacées et protégées, reflétant ainsi l’opinion des citoyens des États membres de l’Union européenne qui partagent la même volonté de prudence et de protection des animaux et de la biodiversité, ainsi que la volonté d’empêcher la fragmentation du marché unique de l’Union européenne.”

L’interdiction en Belgique envoie un signal positif en faveur de l’adoption d’une interdiction similaire en France voisine, où une proposition de loi transpartisane à l’Assemblée nationale visant à interdire l’importation de trophées de chasse d’espèces protégées est actuellement en cours d’examen au Parlement. Cette interdiction a été proposée par la députée écologiste Sandra Regol avec le soutien de la députée de Renaissance Corinne Vignon, présidente du Groupe d’étude de l’Assemblée sur la condition et le bien-être des animaux.

Avant d’être mise en œuvre, la législation belge adoptée doit recevoir la sanction royale et être promulguée. Le texte sera ensuite publié au “Moniteur belge” et entrera en vigueur le jour spécifié dans le texte ou, s’il n’est pas spécifié, 10 jours après la publication.

Téléchargez des photos de trophées de chasse et du matériel de campagne contre la chasse au trophée ici.

Background:

  • La chasse au trophée d’espèces en danger représente une menace sévère pour la conservation et le patrimoine naturel mondial. Les chasseurs de trophées préfèrent tuer les animaux les plus grands et les plus impressionnants physiquement, dont la disparition peut entraîner des déclins en cascade des populations. De nombreuses espèces ciblées, telles que les éléphants d’Afrique, les rhinocéros et les léopards sont menacées d’extinction et jouent des rôles cruciaux dans le maintien d’écosystèmes sains et de la biodiversité.
  • Selon un rapport de HSI/UE, l’UE est le deuxième plus grand importateur de trophées de chasse après les États-Unis, avec une moyenne de 3 000 trophées importés entre 2014 et 2018. L’UE était également le plus grand importateur de trophées de guépards, avec 297 trophées de guépards importés dans l’UE entre 2014 et 2018. Les cinq principales espèces importées dans l’UE en tant que trophées sont : le zèbre de montagne de Hartmann (3 119), le babouin Chacma (1 751), l’ours noir américain (1 415), l’ours brun (1 056) et l’éléphant d’Afrique (952).
  • La Belgique est le 13e plus grand importateur de trophées de chasse d’espèces internationalement protégées en Europe.
  • En mai 2016, les Pays-Bas ont instauré une interdiction de l’importation de trophées de chasse pour plus de 200 espèces répertoriées à l’Annexe A du Règlement européen 338/97 sur la protection des espèces de la faune et de la flore sauvages en régulant le commerce des espèces en danger d’extinction. L’interdiction d’importation s’applique également aux espèces répertoriées à l’Annexe B suivantes : le rhinocéros blanc, l’hippopotame, le mouflon (mouton sauvage du Caucase), le lion et l’ours polaire. Au total, 200 espèces animales sont concernées par l’interdiction des licences d’importation.
  • La France a mis en place une interdiction d’importation des trophées de chasse de lions en 2015. En 2023, une proposition de loi visant à “interdire l’importation et l’exportation des trophées de chasse d’espèces protégées” a été déposée.
  • L’importation de trophées de chasse en Finlande a été restreinte en juin 2023. La nouvelle Loi sur la conservation de la nature comprend une disposition qui interdit l’importation d’animaux individuels ou de leurs parties provenant des espèces les plus menacées dans le monde, menacées par le commerce international en tant que trophées en provenance de pays hors de l’UE.
  • En Allemagne, la Ministre de l’environnement, Steffi Lemke (Les Verts), a annoncé son intention de restreindre l’importation de trophées de chasse provenant d’espèces animales protégées. L’Allemagne a mis fin à son adhésion au International Council for Game and Wildlife Conservation, un lobby promouvant la chasse aux trophées, en 2022.
  • En Italie, en 2022, un projet de loi a été déposé visant à interdire l’importation, l’exportation et la réexportation vers et depuis l’Italie de trophées de chasse provenant d’animaux protégés par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). Après la chute du gouvernement et les élections de 2022, le même projet de loi a été déposé à nouveau au Parlement.

FIN

Point de contact pour la presse: Cassie Bodin-Duval,  coordinateur.ice international.e pour les médias à Humane Society International/Europe, cbodinduval@hsi.org; +32 469 149 469

Fermez la porte au commerce de trophée de chasse

Learn More Button Inserter